WILLY BABY FUME AUSSI IMPECCABLEMENT QU’IL FAIT SA MUSIQUE

SORTIES

Commençons par une petite prière : « Seigneur Dieu Tout Puissant, Toi qui guérit tous les maux, Toi qui soigne toutes les blessures et préviens de toute dépravation ; s’il te plait, Fais en sorte d’épargner dans les temps à venir le domaine musical Togolais un quelconque « SOS SAUVEZ WILLY BABY » parce que sans e manquer de respect, personne ne va pouvoir ‘SOSer’. AMEN »

« Mes objectifs n’ont jamais changé, je continue de travailler pour faire connaître ma musique, toucher les mélomanes d’ici et d’ailleurs et d’être capable d’apporter quelque chose de plus à la musique africaine… »

Telle fut la réponse de Willy Baby à la question « Quels sont tes objectifs à court terme ? » posée pour son Focus par le site culturel Béninois Music Kush. Egalement questionné sur les adjectifs qui le définissent le plus, le jeune rappeur aligne : réservé, passionné, fonceur sans toutefois mentionner le groupe de mots Fumeur Pro. Au travers de ces réponses, on n’en convient qu’il a l’image d’un artiste courageux, déterminé qui aspire à se dépasser, ayant pour sa musique des ambitions impérialistes. Ce qui ravit tout le monde surtout quand on note l’ascension dont fait preuve la carrière de l’artiste.

Willy Baby, c’est cet artiste qui a su faire la différence depuis son adolescence. Quand il a fait son entrée sur la scène togolaise avec son très beau morceau « Baby Girl » ; tout le monde était de synchronisme que Willy, c’est le futur ; c’est l’avenir du rap togolais et pourquoi pas de la musique Togolaise. Nous l’avons tous mis directement dans nos cœurs sans que cela nous coûte ne serait-ce qu’une seule pensée douteuse. Son ascension à l’international a fait un effet double, partagé entre la réassurance et la surprise. Très vite, dans un travail d’équipe exceptionnel, il grimpe les marches avec des collaborations tant nationales qu’internationales. Il a émerveillé tous les mélomanes du bled avec ses featuring haut de gamme, ses clips professionnels et sa qualité de voir plus loin que le bout de son nez. On s’est tous confié à son talent, à ses méthodes et à ses attitudes innocentes mais ce qui plait jusque-là ce sont ces comportements matures. La sortie de son premier album Le Succès M’Appelle venait de marquer son entrée dans le rang des artistes professionnels. Il venait de faire le pas que Mic Flammez redoutait de faire depuis le temps. Les choses ont changé depuis le temps.

Cependant, depuis un moment, nos regards deviennent témoin d’un délire controversant. Le jeune visage innocent, adoré et adulé par la jeunesse togolaise devient sujet d’une métamorphose physiologique et psychologique très péjoratif. Une situation discutable. Des questions ont commencé par se poser dans nos têtes, et le nombre de points d’interrogations devient inestimable.

Sa taille ne fait pas apercevoir qu’il a grandi, il doit nous le montrer par un autre moyen. Dans une récente publication sur son compte Instagram, le jeune artiste nous montre que ce n’est pas seulement la musique qui est son incroyable talent, il fume également bien ; il fume en fait incroyablement bien et en maitrise chaque détail de son contour.

Dans la vidéo de 29 secondes, on voit Willy Baby à l’arrière d’une voiture avec une cigarette électronique à la main. Un élément qu’il aspire à gorge fermée avant de faire sortie la fumée par la bouche d’une disposition agile digne d’un doctorant en ‘fumage’. Des gestes parfaitement maitrisés avec des expirations en rondelles. Encore une deuxième gorge profonde avant de laisser mourir la vidéo. Willy Baby poste sur Internet une vidéo dans laquelle on le voit cracher de la fumée sous forme d’anneaux dont les symétries sont impressionnantes. On peut tout de suite penser à un entraînement pour les jeux olympiques, puis nous avons trouvé qu’il n’y a aucun sport dont la pratique s’identifie à ce que fait notre artiste.

Selon les recherches, la consommation des cigarettes électroniques est liée à la réduction voire à l’arrêt de la consommation de tabac. Sa consommation permet de se tenir loin de la « tueuse ». Cependant les effets secondaires ne sont pas négligeables à savoir sècheresse de la gorge, sensation d’irritation ou de brulure dans la gorge… Mais des questions se posent : que passe-t-il avec Willy Baby ? Se remet-il d’une addiction à la drogue ? Dois-t-on s’inquiéter pour lui ? Et si c’est le cas, doit-on vraiment faire un appel à contribution financière pour un artiste qui montre une telle impolitesse envers ses fans ?

 

 

1 thought on “WILLY BABY FUME AUSSI IMPECCABLEMENT QU’IL FAIT SA MUSIQUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *