TRAZY CASHPOWER: L’HISTOIRE D’UN ARTISTE PAS FAMEUX DEVENU CONSULTANT EN COMÉDIE SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

SORTIES

« Il y’a des filles à Lomé ici, elles ont 1000 j’aime sur Facebook mais elles ont 2 slips : rouge et noir. On sait mais on dit pas !! »
« Quand une grosse fille enlève son soutien-gorge, tu vas penser que c’est Ceinture de catcheur. »
« Les filles qui viennent pleurer leur gars sur facebook la nous on s’en fou de vous. Moi quand Rihanna m’a laissée vous m’avez vu pleurer ici ? »
« Il ya des filles quand tu veux les doter, son papa même te fait clin d’œil pour te dire : « Mon petit, laisse, ça c’est pas femme » ».

C’est ce à quoi s’abaisse désormais Trazy, l’un des anciens membres du groupe ChasPower qui a fini de consommer sa petite heure de gloire depuis la mort de Zaparo, le deuxième et incontestablement le plus talentueux de la team. Atteint d’une maladie spirituellement incompréhensible, Zaparo affichait de son vivant tous les moyens pour qu’on appelle « un vrai artiste », on ne saurait dire pareil de son second qui va de mal en pis dans ses délires d’artiste.

De 2015 à ce jour, la courbe d’évolution du groupe chute et ce continuellement avec une vitesse qu’on ne saurait trop qualifier. De Papa Kiri (en collaboration avec le feu Folo) à Teacher Kpéssé, on ne remarque aucune montée dans leur carrière sauf un petit nom dans le quartier. Une situation qui satisfait beaucoup Trazy qui trouve son plaisir dans le fait de s’afficher comme « star du quartier ». Tenu d’une main de fer par le grand frère de ce dernier, le groupe trouve du financement mais n’est toujours pas à la hauteur de ce qu’on attend d’eux. Héritant des contacts de leur ‘’producteur’’, le groupe se montre dans une vidéo de soutien aux Toofan ou souvent aux cotés de l’humoriste Folo : de toutes les façons, on ressent dans leur parcours tout sauf du professionnalisme et de l’ambition.

Zaparo décédé, Trazy se retrouve tout seul face à un destin musicalement noir mais surtout face à une production fictive : plus rien ne va ; le jeune force la musique et peine à se retrouver. Il sort récemment un nouveau titre baptisé « H.A.O » avec une affiche digne d’un débutant des années 1800 et ça c’est un compliment sans moquerie avec des logos de structures qui pointillent le bas de l’annonce. D’abord sous Cashpower Ent ; le crédit est désormais transféré sur le compte d’un fameux MAG228. Trazy, actuellement c’est 5 abonnés sur YouTube, 250 vues pour son premier projet officiel en solo, 101 abonnés à sa page facebook et http://gmail.com/ comme adresse email professionnel.

Pour hommage à Zaparo et à Folo, redécouvrez ci-dessous leur collaboration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *